l'association
des acteurs de la supply chain en Rhône-Alpes

Visite du Port de Lyon Edouard Herriot

Activité et infrastructures de Lyon-Terminal

Ce sont 15 adhérents du Club logistique globale qui se sont retrouvés ce matin venté de mai sur le site du Port Edouard Herriot de Lyon.

A l’invitation de Samira Bacha, en charge du développement commercial de Lyon-Terminal, la visite avait pour but de découvrir l’organisation et les infrastructures de manutention portuaire de cette filiale de la Compagnie Nationale du Rhône (actionnaire majoritaire aux côtés du Port de Marseille et d’opérateurs de transport).

Au cours de la présentation, Samira Bacha nous a dressé un panorama complet de l’activité de Lyon Terminal, véritable hub logistique à l’echelle de la région Rhône-Alpes-Auvergne-Genevois, et de ses perspectives de développement à court et moyen termes.

Au nombre de celles-ci, le transport de conteneurs entre les ports fluviaux de l’axe Rhône-Saône (550 km de voies navigables à grand gabarit) et le port maritime de Marseille-Fos, est l’activité phare de Lyon Terminal, grâce aux deux portiques de chargement/déchargement (capacité 250 T) complétés par une grue mobile de 33 T.

Sur ce créneau, l’année 2009 a vu transiter par Lyon Terminal près de 150.000 conteneurs EVP (conteneur Equivalent Vingt Pieds) dont 55.000 par fleuve et 20.000 par voie ferrée. Un bon résultat dans le contexte de crise qui touche l’ensemble de l’activité transport.

En dehors de la liaison (fer et fleuve) vers Marseille-Fos, Lyon Terminal est en effet relié par des corridors ferroviaires à plusieurs grands ports maritimes nord-européens comme Le Havre et Anvers, ou fluviaux comme Ludwigshafen sur le Rhin.

L’ambition de l’entreprise et des principaux armateurs présents sur la plate-forme de Lyon-Terminal reste de développer les transbordements fleuve/fer de façon à :
- faire bénéficier le transport par rail des masses très importantes qui peuvent être acheminées par voie d’eau.
- faire bénéficier la voie d’eau du très vaste réseau de destinations accessibles par rail : l’Europe du nord, de l’est et du sud.

L’objectif à l’horizon 2020 est de doubler le trafic actuel pour atteindre les 120.000 EVP par voie d’eau et 70.000 EVP par voie ferrée.

Acteur global, Lyon-Terminal propose un service intégré et complet à ses clients, incluant par exemple à l’import la gestion du dédouanement à destination finale, évitant l’attente du dédouanement à Marseille-Fos, mais aussi l’accès en temps réel à tous les mouvements de conteneurs via son site internet.

De plus, avec le renforcement des contraintes environnementales, l’alliance du fer et du fleuve sur un seul site urbain constitue un formidable atout pour une participation active de Lyon-Terminal à l’effort collectif dans la lutte contre la pollution et pour la réduction de « l’effet de serre ».

B.E.

Club Logistique Globale - www.clubloglob.org - contact@clubloglob.org