l'association
des acteurs de la supply chain en Rhône-Alpes

Lyon CAREX :
le fret ferroviaire à Très Grande Vitesse

C'est en présence d’une cinquantaine de professionnels que le Club recevait ce 3 mars 2010 Monsieur Salvatore ALAIMO (Président de LYON CAREX et PDG de DIMOTRANS GROUP).

EURO CAREX… LYON CAREX… CAREX : un projet amitieux et innovant !

Selon S. ALAIMO, le projet CARGO RAIL EXPRESS (CAREX) qui a vu le jour en 2006, à l’initiative de Monsieur Yanick PATERNOTTE, maire de Sannois et député du Val d’Oise, désigne un service européen de fret ferroviaire à grande vitesse entre différentes plateformes aéroportuaires (en 2012 : Londres, Amsterdam, Liège, Francfort, Roissy et Lyon ; sur la période 2015/2020, le projet prévoit que les autres grands hubs aériens de l’Europe de l’ouest rejoindront le réseau originel).

Le projet CAREX labellisé « Grenelle de l’environnement » devrait permettre le report modal du fret aérien transporté par route et avion court/moyen courrier vers des trains à grande vitesse.

Ce projet sous-entend donc de créer, d’une part des installations terminales embranchées et des gares et, d’autre part, de construire de nouveaux matériels ferroviaires dédiés au transport de ce type de fret puis de proposer une offre de services compétitive

S’agissant de la région Rhône Alpes, le projet EURO CAREX a connu une avancée significative par la création, en septembre 2008, de l’association LYON CAREX, qui réunit des partenaires publics (CCEL, CCIL, CRCI, GRAND LYON, DEPARTEMENT DU RHONE, REGION RHONE ALPES) et privés (AEROPORTS DE LYON, AIR FRANCE CARGO, FEDEX, LA POSTE, TNT, TLF, WFS, DIMOTRANS).
LYON CAREX a pour objectif de mener à bien des études de faisabilité, des actions de mutualisation des ressources et de promotion.

L’étude de marché conduite par LYON CAREX montre que le potentiel commercial entre Lyon Saint Exupéry et Paris Roissy est de l’ordre de 300 tonnes/jour.

D’un point de vue pratique, le scénario de référence prévoit au démarrage du service un train aller-retour par jour puis deux trains aller-retour dans les quatre années qui suivront la mise en service de la première rame.

Actuellement, le fret aérien est transporté, pour ce qui est du segment initial ou terminal, à 50 % par la route et à 50 % par la voie aérienne. D’un point de vue de la protection de notre environnement le projet CAREX permettrait de réduire de façon significative le bilan carbone de l’industrie régionale du transport aérien.

En conclusion de son exposé, Salvatore ALAIMO lance à l’auditoire : « que vous soyez une entreprise ou une institution, rejoignez les forces vives mobilisées dans le projet CAREX qui va révolutionner les modes de transports multimodaux avec un impact positif sur l’économie, l’environnement et l’emploi ! ».

Nous remercions André Cuercq pour la rédaction de ce compte-rendu.

Club Logistique Globale - www.clubloglob.org - contact@clubloglob.org