l'association
des professionnels de la logistique de la région Rhône-Alpes

Visite de la Plateforme Industrielle Courrier Ain-Rhône de la Poste

Une trentaine de personnes ont participé ce 19 mars à la visite de la PIC Ain Rhône (centre de tri régional de la Poste) animée par messieurs Alain BRUNAZ, responsable sécurité et Damien PAYSAL, responsable formation.

 

 

Avec 700 personnes travaillant 24h/24, 27000m² de surface de production et 450 mouvements de camions par jour, cette plateforme a tout d’un site de production et de logistique ultramoderne.

Avec le plan Cap Qualité Courrier (3,4 milliard € d’investissement), La Poste s’est engagée dans une vaste modernisation de son outil industriel.

L’objectif étant d’étendre sur le territoire national un réseau de 36 plateformes nouvelles ou modernisées pour atteindre un niveau de qualité à J+1égal à celui de ses principaux concurrents (les postes néerlandaises et allemandes).

La PIC de Lyon est la neuvième en France sur ce modèle, avec des machines de tris parmi les plus modernes du monde. Les deux fournisseurs principaux sont Siemens et Solystic et pour les imprimantes Imaje, ces deux derniers ayant des établissements de production situés à Valence.


A partir de l’arrivée de la collecte (ou d’autres plateformes) vers 17 heures, les plis en vracs sont triés automatiquement par des machines qui les rangent verticalement. On distingue deux grands processus : la lettre standard de petites dimensions et les grands formats avec une épaisseur qui peut atteindre un centimètre.

Les courriers sont alors traités par des machine de tri industrielles (MTI) dont la performance peut atteindre 40000 lettres à l’heure. Ces machines dotées de lecteurs optiques communiquent avec un système d’information central (Unité de Reconnaissance d’Adresse, URA) pour identifier et en retour imprimer la destination numérique du courrier.

 
     

 
Les courriers qui n’ont pas pu être lus par les machines sont traités par des équipes de vidéo-codage puis réinjectés dans le processus de tri. Le lead time du processus de tri est de 11 secondes. Le taux de reconnaissance moyen est de 70% et atteint 90% pour le « courrier industriel », mais les obligations de services publiques contraignent La poste à accepter tout type de format.

Ce niveau de qualité J+1 est contrôlé à la fois par des panélistes indépendants et par des lettres tests dotées de puces RFID lues par des portiques installés à l’entrée des plateformes.

Les systèmes sont gérés comme des processus de production avec une supervision de type MES qui permet de rééquilibrer les équipes et d’intervenir le plus rapidement possible en cas de baisse de qualité de reconnaissance. L’ergonomie des postes de travail a été particulièrement étudiée. La mise en place de ces nouvelles PIC ont entraîné une gestion du changement considérable (changement de métier, réaffectation, formation…) .

D’autres unités interviennent dans cette supply chain : les plateforme de préparation du courrier (PPDC) qui vont jusqu’à ordonnancer le courrier dans l’ordre de la tournée du facteur.

 

En 2011 le marché du courrier moins de 20g sera totalement ouvert à la concurrence, et, comme dans les autres secteurs industriels, une Supply Chain performante pour La Poste est un atout compétitif majeur.

EE

Club Logistique Glob@le - www.clubloglob.org - contact@clubloglob.org