l'association
des professionnels de la logistique de la région Rhône-Alpes

Le Business Process Management :
concepts et mise en œuvre

Plus de cinquante participants étaient réunis ce 11 décembre 2008 à l'invitation du Club Logistique Glob@le à l’occasion de sa deuxième conférence de l'année.

Son nouveau président, Friedrich Laubscher, a ouvert la séance en remerciant pour sa présence Remy Tzaud, Business Development Manager, de la société helvétique Ti-Informatique.
Celui-ci était accompagné de Grégory Paitre, de la société Azur Technology, basée à Ecully, qui distribue et intégre les progiciels en France.

 
Monsieur Tzaud, chef de projet BPM pour le progiciel Xpert.Ivy, après avoir présenté les principes du BPM et ses différentes applications, a réalisé une démonstration très pédagogique. Elle fut l’occasion pour les participants d’échanger sur le potentiel de développement de ce genre d’outil quelle que soit la taille de l’entreprise.

Introduction et évolution du concept de modélisation des processus opérationnels


 

Le BPM est issu de la cartographie des processus industriels (BPA, Business Process Analysis) afin d’en établir les opportunités d’amélioration.
Dans les années 90, l’organisation du système d’information s’articulait autour de l’ERP. L’enchaînement de certaines tâches était configuré à l’intérieur de l’ERP, dans des workflows difficiles à mettre en œuvre et peu évolutifs.
Le BPM répond à un besoin de flexibilité et de gestion de l'entreprise étendue : un workflow indépendant de l’outil qui permet une même interface utilisateur pour accéder à des bases de données , de la GED, des applications CRM, envoyer des messages EDI ou exchange, dérouler des transactions SAP …

Ceci dans un cadre normé : des fonctionnalités prédéfinies et des connecteurs disponibles.

Les interfaces possibles sont variées : depuis l’accès direct à la base de donnée (déconseillé car contourne les règles de l’application), fichier à plat API (Idoc), et maintenant SOA.

L’utilisation de l’outil BPM se déroule à travers deux phases : l’environnement de conception du processus qui bascule ensuite dans l’environnement d’exécution.

Une étape préalable de conception très fonctionnelle

L’utilisateur commence par concevoir des formulaires HTML successifs avec un assistant de génération de formulaires.

Il va ensuite définir pour les zones, les différentes règles de gestion (liste de bases de données, assignation de tâches), et peut accéder à des Webservices (informations internet utilisables dans la transaction).
Le déclencheur du processus pourra soit être réalisé par l’utilisateur ou par un événement tel que l’arrivée d’un fax par exemple.

 
La technologie de définition de l’interface client a beaucoup évolué depuis les écrans mono-couleur de l’AS/400, les écrans multi-fenêtres Windows, l’ HTML mono écran. Aujourd’hui la technologie RIA (Rich Internet Application) permet le développement de transaction internet multi-fenêtres.

Des domaines d’utilisation très variés

 
Le logiciel BPM Xpert.IVY est un outil d’automatisation des processus métiers de l’entreprise qui répond à de nombreuses applications telles que :
• le circuit de validation des commandes fournisseurs,
• le traitement et suivi des réclamations clients,
• le Visa et le bon à payer des factures fournisseurs,
• la gestion des demandes d’investissements,
• le référencement des fournisseurs,
• la gestion de l’arrivée de nouveaux collaborateurs …

Aujourd’hui ce genre d’application peut se développer pour les processus très complexes de grandes entreprises (exemple: le traitement des demandes des usagers de la mairie de Munich qui a un cœur ERP SAP) mais aussi pour des PME pour un seul processus (par exemple commande-facturation).
Ce type d’implémentation peut en effet être réalisé à des coûts limités (15.000€/processus).
Certaines entreprises font le choix du BPM pour moderniser un ERP vieillissant avec des technologies Web accessibles en client ouvert en évitant la migration vers des ERP de dernière génération.

 
Des outils de monitoring permettent un suivi des transactions par utilisateur. Cependant l’outil n’est pas un moteur de test, il utilise sans les stocker des données et les exploite dans les applications existantes.

 
On pourra envisager d’utiliser le BPM quand on a un processus avec un enchaînement de transactions d’applications variées (n’utilisant souvent que très peu de zones), des procédures manuelles, des mails etc..
Cette solution peut être une alternative à la gestion d’habilitations ERP utilisateurs, très complexes à mettre en œuvre et très peu évolutives.
L’appropriation de l’outil en conception est réalisée en 4 jours pour les interfaces usuelles. Son appropriation en exécution est immédiate.

En conclusion, le BPM répond aux besoins de l’organisation de l’entreprise étendue en lui donnant un cadre d’exécution ouvert, flexible et évolutif.

Comme lors de chaque manifestation, les participants purent ensuite échanger, autour d'un rafraichissement, sur l'intérêt d'un tel outil dans le cadre de leurs activités.

Nous remercions Hervé Mania, consultant en logistique de la sociéte Axitès, qui a favorisé l'organisation de cette conférence.

 

E.E.    
Club Logistique Glob@le - www.clubloglob.org - contact@clubloglob.org